Pensées déconfinées

Fond musical

*** le confinement ***

Le confinement, c’est quand tu es heureux d’avoir un fond de roulement pour la farine.
         Mais que tu constates que t’as oublié de faire des provisions de levure.
C’est quand la poste te livre ta tondeuse et que tu retrouves ta dignité.
         Mais que personne ne remarque que tu as une coupe à la brosse, parce que tu ne croises plus personne
C’est quand dès potron-minet, en slip, tu applaudis ton éboueur et qu’il te regarde médusé.
C’est quand ton épouse te dit au revoir en agitant son mouchoir sur le pas de la porte en te rendant au Delhaize.
C’est quand tu es salué en héro au retour du Delhaize par ton épouse
C’est quand ton épouse t’asperge d’eau de javel au retour du Delhaize en te priant d’attendre dehors pendant 4 heures.
C’est quand tu constates que les carrés de sucre ont une odeur de javel.
C’est quand on t’explique que les masques ne sont d’aucune utilité.
C’est quand tu es content d’avoir un stock de papier WC.
         Mais que tu te sens obligé de mentir en disant que toi non plus tu n’as plus de papier WC chez toi.
         Et que tu tires la chasse d’eau à 3 heures du matin pour ne pas éveiller la curiosité des voisins.
C’est quand tes étudiants sont plus assidus à ton cours en vidéoconférence qu’en présentiel.
C’est quand les promeneurs consultent des sites de cuisine chinoise en regardant avidement ton chien lors des promenades.
C’est quand tu éprouves les mêmes sensations qu’un dealer de drogues apercevant un car de policiers parce que t’es assis sur un banc public.
C’est quand tu visites les sites des restos pour entretenir ta mémoire du monde d’avant.
C’est quand t’es heureux de découvrir un mot qui est pas encore dans le dictionnaire : confinement.
C’est quand tu réalises que tu as des acouphènes parce qu’on a sonné à ta porte.
C’est quand ta mère te demande : alors c’est quand que tu viens.
         Que tu lui réponds : c’est interdit.
         Et qu’elle te répond : pourtant y a plein de cyclistes dans la rue.
C’est quand le corps médical découvre que les rages de dents n’étaient en fait qu’une douleur psychosomatique.
C’est quand un pack d’oeufs s’échange contre deux rouleaux de PQ,
         un cube de levure contre un rouleau,
         500gr de macaroni contre 3 rouleaux,
         et un masque FFP2… bin on ne sait pas car on n’en a jamais vus.
C’est quand tu découvres que tu ne savais pas te laver les mains.
C’est quand tu te découvres une passion pour la couture (exclusivement de masques)
         Mais que finalement ton épouse est quand même plus douée pour la couture.
C’est quand tu découvres qu’il y a plus d’épidémiologistes dans ta ville que de médecins généralistes.
C’est quand tu penses regarder un épisode de Captain Caverne1
         alors que t’es en vidéo-conférence avec ton boss.
C’est quand tu tires à pile ou face qui du couple ira faire les courses.

*** le déconfinement ***

Le déconfinement, c’est quand tu te réjouis de pouvoir à nouveau recevoir la visite de 3 amis à domicile,
         Mais que tu n’as qu’un ami.
C’est quand on te dit que tu peux recevoir jusqu’à 9 personnes par semaine
         Mais que tu n’as toujours qu’un seul ami.
C’est quand les restos sont ouverts
         Mais que personne n’ose t’accompagner.
C’est quand tu recherches en vain le petit guide Marabout Flash2 du golf et de la pêche en rivière dans les malles du grenier.
C’est quand on te dit que tu peux prendre tes congés
         Mais uniquement à Bouillon, La Roche et Durbuy
         Et que tout est déjà réservé.
C’est quand tu réalises que tu as eu la vie sauve après avoir croisé un piéton fantôme dans l’allée à sens unique du marché de Namur.
C’est quand tu te demandes depuis combien de jours tu utilises ton masque jetable.
C’est quand t’es heureux de découvrir un mot qui est pas encore dans le dictionnaire : déconfinement.
C’est quand tu as vu tous les films de De Funes.
C’est quand tu tires encore et toujours à pile ou face qui du couple ira faire les courses.
C’est quand tu découvres l’importance de porter un masque, et surtout de ne pas le toucher afin de ne pas te contaminer, de surtout bien le laver à 60° sans adoucissant et qu’il faut le sécher exclusivement au sèche cheveux.
         Mais que Georges-Louis Bouchez t’explique que les masques lavables à 30° fournis par l’état sont tout à fait adaptés et que seule la surface intérieure peut être contaminée.

1Si tu ne connais pas, c’est que tu n’as pas encore atteint l’âge de raison.

2Si tu ne connais pas, c’est que tu n’as pas encore atteint l’âge de raison.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s